La sécurité recouvre l’ensemble des activités concourant à diminuer l’impact des risques et des menaces. Pour les entreprises comme pour les collectivités, la technologie est devenue le seul moyen de faire face à l’augmentation de la complexité qui accompagne la globalisation des échanges et l’exposition à des menaces internationales. Sur le plan physique, la vidéosurveillance s’impose comme le meilleur substitut à la présence humaine pour assurer des missions d’observation et de renseignement. Sur le plan logique, la supervision et la détection d’intrusions sont devenus les indispensables compléments du classique firewall.

Mais la course à la sécurité franchit une étape supplémentaire quand on réalise que les systèmes de gestion de la sécurité sont eux-mêmes des systèmes informatiques qu’on se doit de protéger avant même les ressources qu’ils surveillent. Ainsi le contrôle d’accès et la gestion des identités sont devenus les premières pierres, les fondations de tout l’édifice de sécurité, logique et physique.