La protection des infrastructures critiques, des organisations d’importance vitale, des fournisseurs de services numériques ou plus généralement des entreprises requiert de nouvelles mesures, à la fois dans le domaine préventif, par l’adoption de chartes d’utilisation et de politiques de sécurité, mais aussi par une surveillance accrue des réseaux et des systèmes.

C’est donc par la mise en place de politiques de sécurité des systèmes d’information, mais aussi par la cybersurveillance active des systèmes, comparable sur bien des plans avec la vidéosurveillance, que les états et les entreprises doivent maintenant contrer les cybermenaces.